Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

En 2015, Pilosciences a été liquidé au même titre que le laboratoire Cytomics, un expert en substances antifongiques. Philippe Pouletty (Découvrir le profil journaldunet.com) s’est notamment lancé dans l'univers de la dermocosmétique via cette startup édifiée courant 2011. L'entreprise Theradiag fait partie du portefeuille de Truffle Capital dès 2003 et se révèle entrée en bourse en 2012. Le chercheur devient administrateur intérimaire de cette compagnie experte en diagnostic entre 2009 et 2010. Pour faire véritablement progresser la situation des personnes souffrant d’incontinence urinaire d'effort sévère, le chercheur et les conseillers de Truffle Capital attribuent des soutiens financiers aux nombreuses solutions efficaces mises au point par l’entreprise Myopowers. Altimmune se joint au portefeuille tenu par Philippe Pouletty courant 2007 et s'associe ensuite avec Pharmathène US. Coté au New York Stock Exchange (NYSE), l'établissement se focalise sur l'élaboration d’immunomodulateurs destinés aux vaccins et aux médicaments soignant les infections.

Les établissements notables financés par Truffle Capital

Symetis est une des sociétés suivies par Truffle Capital dont la première cotation en bourse s'avère programmée pour 2017. Cette startup constituée en 2004 produit et vend des valves aortiques transcatheter. De temps en temps, Truffle Capital joint plusieurs compagnies de son portefeuille pour pouvoir renforcer le développement de ses nombreux programmes de recherche. Abivax a par exemple assimilé Wittycell et Splicos pour pouvoir faciliter l'élaboration de vaccins et d’immunomodulateurs. Philippe Pouletty s’est entre autres démarqué à travers les actions de l'entreprise française Carmat dans l'univers des cœurs artificiels. En raison des aptitudes d’investisseur du chercheur, l'établissement est coté en bourse depuis 2010. En 2014, la société de placement administrée par Philippe Pouletty a mis en place Diaccurate en s'associant à l’Institut Pasteur. La société spécialisée en biotechnologie s'efforce d'élaborer une nouvelle variété de produits pour traiter la population atteinte du SIDA.

Distinctions et occupations extra-professionnelles du médecin

Dans le but de soutenir les entreprises créatives à l'échelle internationale, Philippe Pouletty s'est notamment associé au gérant de Microsoft entre 2005 et 2010. Ces nombreuses associations témoignent de son investissement personnel au profit de la recherche et de l’inventivité. De 2001 à 2009, Philippe Pouletty a été dirigeant de l’association des entrepreneurs français spécialisés dans la biotechnologie, France Biotech. Il a été désigné pour quatre mandats d'affilée étant donné sa passion notable pour cette branche. Auprès de l’association européenne professionnels opérant dans l'univers de la biotechnologie, l’ancien interne des hôpitaux peut aider nettement plus les établissements innovants. L'administrateur de Truffle Capital est de ce fait devenu vice-président d’Europabio de 2005 à 2009.

Le rôle du chercheur au sein de Truffle Capital

Les projets accompagnés par Truffle Capital s'avèrent sélectionnés selon leur originalité. Le Dr Philippe Pouletty s’applique entre autres à étudier et à choisir les brevets les plus prometteurs. L'ancien interne des hôpitaux de Paris a formé l'entreprise Truffle Capital en s'associant à des opérateurs connaissant en profondeur ce secteur, Henri Moulard et Bernard-Louis Roques. La société se charge d'un portefeuille avoisinant les 750 millions d’euros. Dans le milieu de la recherche, l'investisseur est surtout reconnu en tant qu'associé fondateur et administrateur de Truffle Capital SAS. Cette société de gestion de fonds de capital-risque a vu le jour en 2001. L'associé fondateur de Truffle Capital Philippe Pouletty encadre entre autres la R&D ainsi que le suivi de la propriété industrielle. Afin de raffermir l'organisation de la compagnie, le D.G met également sur pied le staff de managers ainsi que le CA (conseil d'administration).

Les formations suivies par le chercheur avant de s'engager dans son domaine de prédilection

Philippe Pouletty a véritablement eu les moyens d'explorer l'immunologie en profondeur à l’hôpital Saint-Louis. Le futur entrepreneur a par ailleurs reçu une bourse de l’INSERM dédiée à cette branche durant son passage à Paris. Avant d'être reçu à l’université de Stanford courant 1986, l'ancien interne obtient son doctorat en médecine avec les félicitations du jury à l’UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie). Grâce à son expertise en biologie moléculaire, Philippe Pouletty se trouve être un acteur de premier plan du laboratoire de l’université de Stanford consacré à cette discipline de 1986 à 1988. Par conséquent, le jeune médecin se fait rapidement remarquer au sein de cet établissement.

Nos articles