André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Des projets pour le développement durable

L'installation de fermes à énergie solaire dans plusieurs pays fait partie des actions soutenues par André-Jacques Auberton-Hervé (Page web : Andre-jacques-auberton-herve) Soitec s'est lancée dans une activité d'éclairage LED et a entre autres fourni plusieurs dizaines de gares, en plus de l’énergie photovoltaïque mise en œuvre dans des pays ensoleillés. La France est à la pointe dans le secteur du développement durable. Elle l'a surtout démontré au moment de la COP 21.

Pendant sa scolarité, André-Jacques Auberton-Hervé aime les sciences physiques, l'algèbre et les matières purement techniques. Agé de 23 ans, il s’impose déjà comme une référence grâce à ses recherches, qui aboutissent à d’importantes innovations sur les marchés spatial et militaire et lui permettent de prendre part à beaucoup de conférences scientifiques internationales. Né en novembre 1961, il effectue sa scolarité en France et obtient son bac à l'âge de 16 ans. Au milieu des années 80, à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé obtient son doctorat et prend part à des conférences internationales dans les domaines qui le passionnent : le silicium et les semi-conducteurs.

Un entrepreneur visionnaire

Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde Soitec en s'associant à Jean-Michel Lamure. L'entrepreneur fait de la société un distributeur incontournable et fiable. Grâce à ses compétences dans le développement industriel, la société qu'il a créée voit son effectif passer de deux à près de mille collaborateurs en seulement dix années. André-Jacques Auberton-Hervé déploie toutes les qualités du parfait meneur d'hommes : capacité à innover et stratégie de recrutement optimale.

Un as de la communication et un visionnaire

André-Jacques Auberton-Hervé est vu comme un visionnaire. L'union est selon lui fondamentale pour que notre continent puisse continuer à se développer. L'industrie de la microélectronique fait aujourd'hui l'objet d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Bien sûr, André-Jacques Auberton-Hervé salue cette initiative. Il siège au groupe européen dédié aux technologies clés.

Nos articles